ONEm – Place St-Paul

Ce jeudi 13 septembre,

Place St-Paul,

Après la manif contre la dégressivité des allocations de chômage,

Les temps modernes

D’un côté , il y a un récent accord de gouvernement qui institue la dégressivité des allocations de chômage, mesure tout à la fois inédite et inouïe de détricotage du Pacte Social de 1944, et qui augure du pire.
De l’autre, il y a le nettoyage de la ville, à coups d’interdiction de soupe populaire et de mendicité, à coups de matraque pour la fanfare de la rue Roture. Au nom de quoi? Au nom de Liège 2017 – on vous avait bien dit de se méfier de cette histoire – et d’une attractivité fantasmée…
Dans tous les cas, il y a les plus démunis qui encaissent, à coups de culpabilisation et d’exclusion, les torts d’une gestion des biens communs (le Centre-ville, la Sécu) calamiteuse et égoïste. Qui abîme la ville? L’overdose de pubs et de bagnoles, ou quelques paumés hagards? Qui doit boucler le budget de l’état? Des chômeurs exsangues ou l’arriéré et l’évasion fiscaux des plus riches, qui n’ont d’ailleurs jamais été aussi riches…

C’est pourquoi nous soutenons la manifestation qui se tient devant l’ONEM (rue Natalis) à 10h30 ce jeudi 13 septembre, et nous poursuivons la réflexion et la récréation

Place St Paul, à 19h

entre la FGTB, un théâtre, la Banque Nationale et une église, en projetant

LES TEMPS MODERNES

A la fois apothéose du burlesque – un des derniers films muets, et satyre socialiste-libertaire, le chef d’oeuvre de Chaplin nous emmène en voyagedans la grande crise des années 1930. Tour à tour ouvrier, amoureux, syndicaliste, intérimaire,intermittent du spectacle, et même agent de sécurité, sans oublier le passage par la case prison, Charlot visite les joyeusetés d’avant les New-Deal et autres Pactes Sociaux.
Et puis, il y a ce qu’on aime, de bons acteurs, de belles chansons (un des rares passages parlés du film) et des bons gags!
de Charles Chaplin, E.-U., 1936, 87′, avec Charlot et Paulette Goddard

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :